Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Comprendre en 1 minute

Logo MQA

Gare aux tiques !

Ces petites bêtes qui nous rendent malades

Gare aux tiques !

Paru le 30 août 2016

Ecrit par Mon quotidien autrement

Comprendre en 1 minute

Si, vous aussi, vous passez ces derniers jours de vacances à profiter des charmes de la campagne, laissez shorts, jupes et autres tenues courtes au placard et enfilez plutôt un pantalon. Tant pis pour votre bronzage ! Pourquoi ? La faute à une toute petite bête qui se cache dans la forêt et les champs et qui peut être à l’origine de bien des maux. La maladie de Lyme et les tiques posent de plus en plus question. Chez Mon Quotidien Autrement, nous avons tenté d’y voir plus clair.

La maladie de Lyme, qu’est-ce que c’est ?

On l’appelle aussi borréliose. Officiellement, environ 27 000 nouveaux cas apparaissent chaque année. Mais ces chiffres seraient très en-dessous de la réalité. Lorsque l’on est piqué par une tique, celle-ci peut nous transmettre des bactéries (la plus connue est la Borrelia, d’où le nom de borréliose), si elle est infectée. Entre 5 et 20 % de ces parasites seraient contaminés. Les cas de borréliose sont particulièrement nombreux dans le centre de la France (Poitou-Charentes, Limousin, Auvergne-Rhône-Alpes) et en Alsace-Lorraine.

Quels sont les symptômes ?

Souvent, en cas d’infection, un anneau rouge apparaît autour de la morsure. On appelle cela un érythème migrant. Mais il est parfois difficile de savoir si l’on est infecté, car la maladie peut se déclarer des mois voire des années après la piqûre. En plus, les manifestations de cette maladie sont très nombreuses. Raison pour laquelle on confond souvent Lyme avec d’autres pathologies. Parmi les principaux symptômes (en plus de l’érythème), on peut citer :

  • la fièvre, les frissons et autres symptômes grippaux
  • les douleurs articulaires
  • les troubles cardiaques
  • les maux de tête avec raideur de la nuque
  • l’irritabilité
  • les troubles de la mémoire, difficultés de concentration, déficits cognitifs, vertiges
  • les douleurs oculaires et troubles de la vision
  • la perte de sensation
  • la fatigue chronique
  • les insomnies
  • la faiblesse musculaire
  • les paralysies …

Pourquoi la maladie se développe de plus en plus ?

On a longtemps pensé que la maladie de Lyme se cantonnait à quelques pays d’Europe centrale et aux États-Unis. En France, on pensait au départ qu’elle ne sévissait qu’en Alsace. Mais les tiques sont présentes sur tous les continents. Plusieurs raisons à cela : elles prolifèrent avec le changement climatique, leurs prédateurs se raréfient, les loisirs de nature se développent, exposant davantage la population aux morsures, trop peu d’informations sur la maladie sont diffusées, les diagnostics et les traitements sont inadaptés, les professionnels de santé sont mal voire non formés sur la question…

Pourquoi est-elle à l’origine de tant de polémiques ?

Longtemps, la maladie n’a pas été reconnue. Et ne l’est encore pas suffisamment selon les spécialistes. Les malades vivent souvent des années d’errances médicales avant d’être diagnostiqués. En fait, ce sont surtout le dépistage et les traitements qui font débat. Pour détecter Lyme, on utilise des tests Elisa, jugés peu fiables. En plus de la Borrelia, il existe une vingtaine d’autres espèces de bactéries. Mais le test Elisa, n’en détecte que trois et il n’est pas rare que le test soit négatif malgré la maladie. C’est pour cela qu’une centaine de médecins a lancé un appel début juillet. Le traitement non plus n’est pas adapté : 21 jours d’antibiotiques (à fortes doses). Ce qui est efficace lorsque la maladie n’est pas avancée. Dans le contraire, c’est plus compliqué. Les médecins ne peuvent normalement pas dépasser deux mois de traitement aux antibiotiques, ce qui est souvent insuffisant. Résultat, les malades doivent bien souvent avoir recours à des traitements qui ne sont pas pris en charge par l’assurance santé.

Comment se protéger ?

Il existe des gestes simples pour éviter les infections dues aux tiques :

  • Commencez par bien vous protéger lorsque vous allez vous balader : chaussures fermées, pantalon long, chaussettes hautes et chapeau (les tiques peuvent tomber des oiseaux qui les transportent). 
  • Utilisez des répulsifs. Il en existe des naturels. 
  • Une fois rentré, pensez à bien vous inspecter. Si vous avez été mordu, retirez la tique le plus rapidement possible. Pour cela utilisez un tire-tiques (on en trouve en pharmacie) et ne mettez pas de produit sur la petite bête avant de la retirer. Par contre, désinfectez après ! 
  • Lorsque vous avez retiré la tique, le mieux est de la brûler.
  • Et surveillez … Si une marque rouge apparaît autour de la morsure et a tendance à s’étendre ou si vous avez le moindre doute, appelez votre médecin traitant.
  • Et si vous avez des animaux de compagnie, n’oubliez pas de les traiter, car ils peuvent transporter des tiques.

 

[video:youtu.be/TCtO9uEXunE]

Avis sur : Gare aux tiques !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail