Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Logo MQA

Panique écologique en cuisine

C'est bien joli de remplir son frigo d'aliments bio quand...

Panique écologique en cuisine

Paru le 7 octobre 2011

Ecrit par Mon quotidien autrement

… le frigo, qui tourne 24 heures sur 24, n’a rien d’écolo. Vous pouvez quand même réduire les dégâts:

Faites le choix « éconogique »

Frigo, machine à laver, four, hotte…Sans parler des déchets : un Français en produit en moyenne 390 kilos par an. La cuisine est un des lieux les plus énergivore de la maison. Suréquipée en appareils électriques, elle plombe la facture d’électricité. Fatalement, un frigo tourne 24 heures sur 24. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions “éconogiques”. A commencer par le choix d’appareils classés en A selon la norme européenne.

Faites mousser votre eau

Dans une cuisine, l’eau coule à flot. Et oui, il faut bien les nettoyer les fruits et les légumes, tout bio qu’ils sont! Entre le robinet dont le débit courant est de douze litres par minute, et le lave-vaiselle, c’est un peu les chutes du Niagara au quotidien! Il existe des solutions à ce gaspillage. Ajouter un mousseur à la robinetterie permet de faire baisser la consommation d’eau de moitié. Cet objet vissé sur le robinet ajoute de l’air à l’eau. Pour le lave-vaisselle, qui consomme en moyenne 10 à 15 litres d’eau, moins qu’une vaisselle à la main, l’idéal est d’opter pour un appareil classé AAA.

Optez pour les labels

Certains matériaux employés dans la conception des meubles de cuisine contiennent des  formaldéhydes de mélanine, des composés organiques volatils soupçonnés d’appartenir aux polluants domestiques. Ils peuvent présenter des risques pour la santé. La norme “NF Environnement” garantit toutefois des meubles fabriqués à partir de panneaux faiblement émetteurs de formaldéhydes. Des solvants neutres pour les vernis ainsi que l’utilisation de bois labelisé FSC (Forest Stewardship Council) permettent de s’assurer une cuisine plus saine et plus respectueuse de l’environnement. Les cuisinistes planchent également sur des modèles à base de panneaux en bois massifs, peintures et cire écologiques.

Avis sur : Panique écologique en cuisine

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail