Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

Les carottes sont crues !

Les adeptes de "raw food" ne jurent que par le "cru", des légumes aux gâteaux ! Bonne, ou mauvaise idée ?

Les carottes sont crues !

Paru le 29 juillet 2014

Ecrit par Mon quotidien autrement

Le « manger-cru », raw food, c’est la nouvelle lubie des adeptes du manger-sain. Demi Moore, Gwyneth Paltrow, Madonna…toutes les gourous du mode de vie saine à la Californienne ne jurent plus que par ce mode d’alimentation, paré de tous les bienfaits, à la fois environnementaux, physiques et psychiques. Le principe, c’est de n’intégrer à son alimentation que des produits bruts, crus, non industrialisés et non raffinés, avec des variantes : certains se cantonnent à une approche végétarienne, végétalienne voire frugivore, alors que d’autres y intègrent de la viande.

Est-ce vraiment bon pour la santé ?

Les nouveaux convertis l’assurent : la cuisson et la transformation des produits frais font perdre aux aliments leur valeur nutritionnelle. En effet, à basse température (pas plus de 42 degrés), les enzymes seraient mieux préservés. L’engouement pour la nourriture cure est véritablement né dans les années 1980 avec l’ouverture du Hippocrates Health Institute aux Etats-Unis, qui faisait la part belle au régime cru. Dans la foulée, la publication de l’ouvrage phénomène de Leslie Kenton, Raw Energy – Eat Your Way to Radiant Health- a vraiment donné à ce régime ses lettres de noblesse. Avec un argument : un régime composé à 75 % de nourriture crue aiderait à prévenir les maladies dégénératives, à ralentir le vieillissement, à booster son énergie et à équilibrer le système émotionnel. La diététicienne-nutritionniste et blogueuse Ariane Grumbach souligne toutefois : “ Aucune étude ne valide que ce régime est meilleur pour la santé. Si les végans avancent des raisons environnementales et éthiques, les adeptes de la nourriture crue mettent en avant des raisons de santé, d’énergie, de meilleure forme. Mais c’est un peu dans la tête ! “

Cela peut-il être dangereux ?

En octobre 2012, petit tremblement de terre dans la planète raw food lors de la publication d’un article dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, affirmant que le développement poussé de nos neurones serait dû à la cuisson de notre alimentation, “qui améliore l’apport calorique.” Si nos ancêtres avaient dû trouver dans la nature l’équivalent des bienfaits énergétiques que la cuisson leur a apporté, ils n’auraient pas pu développer leur activité cérébrale. Notre corps consommerait également moins d’énergie à digérer une alimentation cuite plutôt que crue. Par ailleurs, s’il est associé au véganisme, le régime crudivore n’est pas sans risque. Une étude américaine montrait en effet en 1999 que ses adeptes étaient en sous-poids et que les femmes pouvaient souffrir d’aménorrhée (arrêt des règles). Il faudrait ainsi veiller scrupuleusement à ne pas développer de carences : “ A Paris, cela me semble très compliqué ! Pour optimiser son apport en vitamines, il faudrait se fournir en fruits et légumes hyper-frais, et donc peut-être avoir son propre potager… Suivre un régime crudivore, c’est renoncer à s’alimenter de façon intuitive. Il faut donc vraiment réfléchir aux raisons de ce changement, car on peut manger sain en mangeant de tout, du cru et du cuit ”, rappelle Ariane Grumbach.

Comment s’y mettre ?

Si vous êtes tentés, votre cuisine va se parer de nouveaux instruments. Mixeurs, cuit-vapeurs, déshydrateurs ont en effet les faveurs des adeptes du raw. Se débarrasser des additifs, si addictifs !, permet de redécouvrir de nouvelles saveurs et de jouer avec les textures. Pour que vous y preniez du plaisir, il ne faut pas vivre le manger-cru comme une contrainte ni un mode d’alimentation austère et ascétique. “ Il faut y aller de manière très progressive car lorsque le corps n’est pas habitué au cru, il peut y avoir des inconforts digestifs. L’important, c’est de s’écouter, avant d’écouter les modes et les tendances. Il faut faire des expériences, tester, prendre en compte son esprit et son corps, pour ensuite voir ce dont on a vraiment envie ! “ conseille encore Ariane Grumbach. Mixez donc et faites-vous plaisir !

A voir : La raw food, ce n’est pas que des salades… Vous pouvez très bien cuisiner des gâteaux : cliquez ici pour voir ces merveilles de desserts 100% crus.

La super blogueuse Antigone a passé un « été tout cru », découvrez son expérience en cliquant ici

Avis sur : Les carottes sont crues !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail