Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Le point sur

Logo MQA

Le dur chemin du boulanger vert

Fours et frigos dévoreurs d’énergie : les obstacles s’accumulent pour les boulangers qui se veulent écolos.

Le dur chemin du boulanger vert

Paru le 22 mars 2011

Ecrit par Renée

Le four à pain, c’est l’enfer du boulanger respectueux de l’environnement. Jalil Drissi, l’un des responsables du pôle innovation de l’Institut National de la Boulangerie Pâtisserie (INBP), explique pourquoi : « En boulangerie, la cuisson du pain représente 64% de la dépense d’énergie. Pour cuire un pain d’un kilo, il faut plus de cinq mégajoules d’énergie. ».

Concrètement, ça représente quoi ? L’équivalent de  l’énergie utilisée par une ampoule basse consommation qui fonctionnerait pendant presque trois jours. Une dépense faramineuse, d’autant que seuls 25% de cette énergie sont réellement utilisés pour cuire le pain. « Le reste est absorbé par les éléments qui composent le four. ». 

Sacs en tissu

Des chercheurs se sont attelés à trouver des réponses à cette question problématique. Mais en attendant, il faut faire avec les fours traditionnels. Côté froid, ce n’est pas mieux. Les frigos et vitrines réfrigérées sont aussi très énergivores. Là encore, il est compliqué de réduire cette consommation.

Alors, seule solution pour les boulangers qui tiennent à devenir verts : être ir-ré-pro-cha-bles dans les autres domaines. De la farine bio, aux produits ménagers. A Paris, dans leur boulangerie Farinez-vous, Antoine Soive et Domitille Flichy ont joué cette carte à fond.

[video:http://www.youtube.com/watch?v=3nb9tE04rKY]

Et parfois, une petite initiative peut avoir de grands effets. Par exemple, proposer des sacs en tissu pour le pain, que le client pourra réutiliser. Ce qui offre le double avantage de supprimer le sac plastique polluant et ’emballage papier autour de la baguette, tout en chouchoutant la conscience du consommateur.

Avis sur : Le dur chemin du boulanger vert

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail