Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

Un, deux, trois, prêts… dormez !

Les bienfaits de la sieste pour tous

Un, deux, trois, prêts… dormez !

Paru le 19 août 2014

Ecrit par Mon quotidien autrement

Votre famille vous traite de paresseux et vous surnomme « le ronfleur », vous qui adorez la sieste? Finie la culpabilisation ! Profitez à fond de ces minutes d’allégresse, où vous plongez avec délice votre tête sur vos bras, les yeux clos et le sourire aux lèvres.

Améliorez votre humeur 

S’allonger quelques dizaines de minutes, pour le plaisir et pour recharger les batteries, quasiment tous les mammifères le font. Chez l’homme, on cantonne cette habitude à l’enfance ou la vieillesse. Or, le repos pendant la journée est en train d’être réhabilité pour tous. La National Sleep Foundation, organisation non-gouvernementale américaine consacrée à la promotion du bon sommeil, a ainsi fait de la sieste son cheval de bataille : “ Même si les siestes ne peuvent pas systématiquement rattraper un sommeil de nuit inadéquat ou de piètre qualité, une courte sieste de vingt ou trente minutes peut aider à améliorer l’humeur, la réactivité et la performance ”.  On prête à ce  repos d’autres vertus : il faciliterait le travail de la mémoire, de la logique, soignerait le cœur ou encore la pression sanguine. Dali et Napoléon en étaient adeptes, pourquoi pas vous ?

15, 60 ou 90 minutes

Pour faire de ce petit moment en dehors du monde un vrai partenaire santé, quelques règles doivent être respectées. Essayez en général ne pas dépasser trente minutes : après, vous risqueriez d’être un peu dans les vappes. Le spécialiste du sommeil David Dinges (University of Pennsylvania), cité par le Wall Street Journal explique: “ Faire la sieste est en fait plus compliqué que ce que nous pensons. Vous devez réfléchir au moment où vous allez vous endormir et à la durée de l’endormissement ”. Pour un regain d’énergie, mieux vaut un court repos de 10-20 minutes. Une astuce : tenir dans sa main un stylo au moment de piquer du nez. Il tombera après 15 minutes et vous saurez qu’il est temps de se remettre au travail ! Pour une meilleure mémoire cognitive, vous avez l’autorisation d’aller jusqu’à 60 minutes, même si le réveil sera un peu plus difficile. Enfin, un vrai cycle de sommeil de 90 minutes régénère en profondeur, et facilite la créativité et le repos émotionnel.

Entre 13 heures et 16 heures

Pour 15, 60 ou 90 minutes, mieux vaut s’allonger entre 13 heures et 16 heures afin de ne pas perturber le sommeil du soir. Avant de vous endormir, buvez une tasse de café, le réveil sera plus énergique.

Après avoir trouvé le moment propice, il vous faut déterminer le meilleur endroit pour tomber dans les bras de Morphée. Les dormeurs du monde entier ont pensé à vous et l’application Google Naps vous dira quels sont meilleurs spots à proximité. Vous restez réticents et pensez que la sieste n’est qu’une forme acceptable de paresse ? Sachez que se reposer est bon pour l’économie !

Un p’tit somme au boulot

Selon une étude américaine, la fatigue chronique des employés engendre une chute de productivité et pourrait faire perdre 18 milliards de dollars annuels à l’économie des Etats-Unis. La sieste au travail est très courante au Japon et aux Etats-Unis (Nike, Google), et commence à se pratiquer dans les entreprises françaises. Apple France a été l’une des multinationales pionnières dans les années 90 en installant des chaises de relaxation dans ses bureaux. Mais encore trop associée au plaisir, et donc à la fainéantise, la sieste a du mal à prendre ses quartiers. A vous de lancer la tendance ?

Précision : Si vous êtes très fatigués et ne pouvez pas vous passer de sieste, cela peut être handicapant : ne s’agit-il pas d’apnées du sommeil (lire ici) ? Parlez-en à votre médecin.

Avis sur : Un, deux, trois, prêts… dormez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail