Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Coup de cœur durable

Logo MQA

Le sirop bio de fleurs de sureau sauvages

Un sirop, fait en Gironde, à déguster frais !

IMG-20191013-WA0005

Paru le 22 octobre 2019

Ecrit par Elsa de Mqa

Testé et approuvé par MQA

Menthe, grenadine… On connaît. Pour changer un peu, Mon Quotidien Autrement a testé le sirop de fleurs de sureau de Yohan Musseau, qui gère tout seul une petite entreprise de produits à base de plantes aromatiques ou médicinales, bio et sauvages. Il les cueille majoritairement dans le sud de la Gironde, mais aussi dans les Cévennes : il ne cultive (presque) rien, soucieux de se contenter de ce qu’offre la nature.

Pourquoi on aime ?

  • Un sirop de fleurs de sureau, ça change ! À boire bien frais. Le sirop n’est pas trop sucré, et bien parfumé.
  • Tous ses sirops sont préparés à partir de plantes sauvages (sauf la menthe, qu’il cultive, et le citron, qu’il achète).
  • Le sucre ajouté est un sucre blond bio.
  • On peut l’utiliser pour parfumer un cocktail, une bière, une salade de fruits… Mais surtout, en automne, il est délicieux en filet sur une tarte aux pommes, à la sortie du four  !

Eaux florales, jus de fruits, huiles essentielles, hydrolats… Le paysan propose toute une gamme de produits.

Où l’acheter ?

Yohan, qui a commencé son activité en 2007, propose une vente directe sur les marchés de Bazas et La Réole essentiellement, sauf en janvier et février, ou bien par correspondance. Pour passer commande, c’est ici – Yohan est très réactif.

Le prix : 4 euros les 25 cl (plus frais de port).

Crédit: M. Magen

Avis sur : Le sirop bio de fleurs de sureau sauvages

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail