X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

Coup de cœur durable

Logo MQA

Rift, le futur Yuka de l’épargne

Une appli pour découvrir l'impact environnemental et sociétal de son épargne.

L'application Rift.

Paru le 26 janvier 2021

Ecrit par Déborah

Testé et approuvé par MQA

On connaissait Yuka, l’application qui scanne nos courses pour nous informer sur la qualité nutritionnelle de nos aliments ou encore la présence d’additifs. En lançant Rift, la plateforme de financement à impact positif Lita.co entend scruter à la loupe de la même manière notre épargne.

Rift, c’est quoi ?

En choisissant mieux où nous plaçons notre argent, nous pouvons agir contre le réchauffement climatique et en faveur de l’économie sociale et solidaire.
Mais il est souvent difficile (voire impossible) de savoir quelles activités notre épargne sert à financer. L’équipe derrière Rift s’est attelée à la lourde tâche de collecter ses données auprès des banques. Un travail qui est d’ailleurs toujours en cours (l’application est en bêta, c’est-à-dire en version test), car certains établissements bancaires se montrent peu transparents sur la question.

Comment ça marche ?

L’application gratuite analyse l’impact des comptes courants, assurances-vie et livrets réglementés (comme le livret A ou le livret Développement durable). Elle devrait proposer d’ici peu l’analyse de l’épargne salariale et des placements immobiliers.

Son utilisation est simple. On renseigne le type de comptes que l’on possède, les montants placés, les établissements bancaires concernés. A partir de ces informations, Rift nous indique les secteurs financés avec notre épargne (immobilier, transport, distribution, énergie…) et les émissions de gaz à effet de serre générées par ces activités (que l’on soutient donc indirectement). Un point rouge nous indique si notre argent sert à financer des domaines tels que l’armement ou les énergies fossiles. Cela permet déjà de réaliser combien nos choix en matière de placements financiers sont importants.

Ensuite, Rift nous accompagne dans la recherche de produits bancaires plus responsables. On renseigne un certain nombre de critères, comme les secteurs que l’on souhaiterait financer ou, au contraire, absolument éviter. Rift nous suggère ensuite livrets et comptes. Nous avons testé. Sans surprise, la Nef et le Crédit coopératif sont très présents mais on nous a aussi par exemple suggéré le livret solidaire du Crédit mutuel.

Rift vous propose également d’adresser un message à votre banquier afin de réclamer plus de transparence bancaire.

Est-ce sécurisé ?

L’application a été développée en partenariat avec des acteurs engagés et reconnus dans la finance durable, tels que Novethic, Oxfam, ou Carbon4 Finance. Premier gage de confiance.

Rift garantit également que les données sont sécurisées, anonymisées et qu’elles ne sont pas utilisées à des fins commerciales.



Nous choisissons et testons nos coups de coeur en toute liberté et sans aucune contrepartie financière.

Avis sur : Rift, le futur Yuka de l’épargne

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société