Facebook

Twitter

Google+

Coup de cœur durable

Logo MQA

La Fabrique Nomade, une association pour les artisans migrants

Dans leur pays, ils étaient potiers, sculpteurs, couturiers, brodeurs ou ébénistes.

fabrique-nomade-migrants

Paru le 8 mai 2018

Ecrit par Elsa de Mqa

Dans leur pays, ils étaient potiers, sculpteurs, couturiers, brodeurs ou ébénistes… Une fois en France, pratiquer leur métier devient une gageure, à cause de la précarité, de l’isolement, de la barrière linguistique, etc.

A Montreuil, près de Paris, à la Fabrique Nomade, les artisans migrants peuvent renouer avec leur savoir-faire mis de côté lors de leur périple. L’ethnologue Inès Mesmar a créé cette asso en 2016. Son déclic ? Découvrir que sa mère, avant d’immigrer en France, était brodeuse à Tunis. Une activité qu’elle a mis de côté en France, comme bien d’autres migrants, pour trouver un métier alimentaire.

A la Fabrique nomade, la valorisation de l’artisanat passe par trois piliers :

– L’accompagnement des exilés dans leur projet pro, la valorisation de leurs compétences artisanales et leur insertion dans le monde du travail.

– La conduite d’ateliers, pour partager leur patrimoine. Exemples ? Adam Youssoupkhadjiev
, ébéniste tchétchène, fait découvrir le travail du bois, tandis qu’Abou Dubaev
, stucateur tchétchène, est spécialiste du stuc marbre.

– La fabrication et la vente d’objets conçus par les migrants.

Allez faire un tour sur leur site pour en savoir plus !

Avis sur : La Fabrique Nomade, une association pour les artisans migrants

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sondage

Et vous, trouvez-vous que votre travail a du sens ?

Loading ... Loading ...

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Nous ne communiquerons pas votre adresse email.