MenuMQAMQAMQAMQA

Nos rubriques

MQAMQA

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Google+

Coup de cœur durable

Logo MQA

MÊME, des cosmétiques à utiliser lors d’un traitement anti-cancer

Une gamme de soins spécialement formulée pour pallier les effets secondaires des traitements sur la peau.

Ces crèmes pour le corps et le visage ont été spécialement développées pour les femmes souffrant de cancer.

Paru le 5 juin 2018

Ecrit par Déborah

MÊME c’est une gamme de cosmétiques spécialement imaginée pour les femmes atteintes d’un cancer. Mais c’est aussi une histoire mères-filles et une histoire d’amitié. Pour Judith et Juliette, les deux co-fondatrices de la marque, le cancer est une affaire personnelle. « J’ai perdu ma maman d’un cancer, en 2010. Juliette aussi a été touchée de près par la maladie puisque presque toutes les femmes de sa famille ont été ou sont concernées », raconte Judith.

« J’ai trouvé ça fou qu’il n’existe rien »

Au cours des trois années passées auprès de sa mère malade, la jeune femme a réalisé qu’il y avait un réel manque en matière de cosmétiques. « J’ai découvert tous les effets secondaires liés au traitement, explique-t-elle : l’irritation du cuir chevelu, le syndrome main-pied (effet secondaire de la chimio entraînant une inflammation de la paume des mains et de la plante des pieds) qui faisait que ma mère pouvait à peine tenir un stylo, les ongles fragilisés… ». Et en pharmacie, aucun produit prévu pour répondre à ces problématiques. « J’ai trouvé ça fou qu’il n’existe rien et j’ai gardé cette frustration dans un coin de ma tête. »

Quelques années plus tard, alors qu’elle fait des études de design industriel, Judith repense à cette période de sa vie et imagine, pour son diplôme de fin d’étude, la gamme MÊME : des cosmétiques alliant l’expertise scientifique nécessaire pour s’adresser à des femmes malades, mais évoquant beauté, féminité et plaisir de prendre soin de soi. Ce qui ne devait être qu’un projet étudiant rencontre un réel écho. « On m’a alors conseillé de pousser le projet plus loin. »

Judith (à gauche) et Juliette (à droite) ont officiellement lancé MÊME en janvier 2017.

 

Judith, ne se sentant pas prête à créer sa propre marque, poursuit son parcours et entame un stage chez l’Oréal. C’est là qu’elle rencontre Juliette, à qui elle parle de son projet. Enthousiasmée, elle comprend tout de suite sa portée.

Des cosmétiques validés par le milieu médical

Les deux jeunes femmes se lancent alors ensemble dans l’aventure. Il leur faudra deux années de recherche et développement pour mettre au point leur gamme : elles se rapprochent d’un labo, s’entourent d’un comité scientifique, décident d’éliminer de leur formulation tous les perturbateurs endocriniens, les substances polémiques, comme le paraben et toutes celles incompatibles avec les traitements, comme les huiles essentielles. Les résultats obtenus à la suite d’une étude clinique réalisée dans deux hôpitaux lyonnais confortent les entrepreneuses dans le bien-fondé de leur projet. 79 % des femmes ayant essayé les produits affirment avoir vu leur qualité de vie améliorée et 86 % d’entre elles disent que les cosmétiques les ont aidées à combattre les effets secondaires.

La gamme comprend actuellement des soins pour le visage, le corps, les pieds, les mains, ainsi que pour les ongles. Il faut compter environ 9 euros pour les vernis et entre 15 et 25 euros pour les soins et crèmes (en vente sur le site de MÊME ou en pharmacie). Déjà, Judith et Juliette songent à étendre la gamme. « Nous travaillons sur des produits spécifiques pour la radiothérapie et du maquillage médical », précise Judith.

Petit plus : en vous inscrivant à leur newsletter, vous pourrez bénéficier de 5 euros offerts.

Avis sur : MÊME, des cosmétiques à utiliser lors d’un traitement anti-cancer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Nous ne communiquerons pas votre adresse email.