Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Coup de cœur durable

Logo MQA

Le casse-noix Toha

Pratique, écologique, ludique et un peu lubrique.

le-casse-noisette-toha NL

Paru le 15 janvier 2019

Ecrit par Déborah

Testé et approuvé par MQA

Un jeune Lorrain, Adrien Roussel, a mis au point son invention alors qu’il n’avait que 14 ans : un casse-noix à propulsion, très simple à utiliser et très ludique. L’idée lui vient alors qu’il tente de fabriquer un lance-pierre et, que, faute de caillou, il utilise des noisettes. En les envoyant contre le mur, la coque des noisettes se brise en laissant le fruit intact. Un an plus tard, le jeune inventeur dépose le brevet pour sa trouvaille et en 2010, il remporte la médaille d’or au concours Lépine, le concours d’invention lancé en 1901, qui a par exemple récompensé en 2018 un drone d’intervention pour la lutte incendie ou encore une application smartphone pour personnes diabétiques.

Neuf ans après avoir reçu cette récompense, Adrien produit toujours ses casse-noix, qui portent le nom de Toha. Leur utilisation est simple : on insère la noix dans le casse-noix, avant de replacer le partie supérieure sur le socle en tenant la membrane puis on relâche le tout (voir le lien vidéos un peu plus bas si vous n’avez pas compris). Plusieurs avantages :

  • on ne se coince plus les doigts dans le casse-noix
  • le fruit reste intact et ne se casse pas
  • les morceaux de la coque restent dans la base. On n’en met pas partout.

On aime :

  • le côté astucieux et ingénieux de l’invention.
  • l’objet écolo et local : le bois est tourné dans les Ardennes belges et n’est pas traité, les membranes en latex biodégradable viennent de Haute-Loire et les emballages sont réalisés en Lorraine, où sont également assemblés les éléments.
  • La forme suggestive du casse-noix qui ne manque pas d’amuser les convives.

Petit bémol : lorsque la coque de la noix est épaisse, il est un peu plus compliqué de la casser. Un bon tour de main est nécessaire.

Nous avons testé le Toha, mais il existe aussi un modèle appelé Moha, au design plus simple, non peint et un peu moins cher. 35 euros pour le Toha (20 euros pour le Moha) pour l’acheter sur la boutique en ligne.



Nous choisissons et testons nos coups de coeur en toute liberté et sans aucune contrepartie financière.

Avis sur : Le casse-noix Toha

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sondage

Le financement de la transition écologique passe selon vous, par :

Loading ... Loading ...

Chaque semaine dans votre boîte mail