X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

Coup de cœur durable

Logo MQA

Belle de jupe : les surplus des maisons de couture se transforment en jupes

A chaque morphologie sa jupe.

belle-de-jupe

Paru le 1 décembre 2020

Ecrit par Déborah

Testé et approuvé par MQA

A chaque femme, sa morphologie. A chaque femme, sa jupe. Telle pourrait être la devise d’Emma Colombet, fondatrice de Belle de jupe. A l’origine, Belle de jupe était un projet de fin d’études d’école de commerce (Emma en est sortie diplômée en 2017). Mais cette amoureuse de la couture et du processus de confection, inspirée par une grand-mère petite main dans une maison de haute couture dans les années 50, a décidé de donner réellement vie au projet.

La petite entreprise, lancée en 2018, propose une personnalisation des modèles. On transmet son tour de taille et de ceinture, on choisit son modèle (sur le site, on peut avoir des conseils sur les coupes adaptées à notre morphologie) et son tissu. « Je prends toujours contact avec les personnes qui choisissent la commande personnalisée, explique Emma. A force, je repère facilement les petites erreurs lors des prises de mesure. Parfois, je conseille un tissu plutôt qu’un autre pour tel type de modèle. »

Belle de jupe propose également des petites séries déjà confectionnées. « Ce sont des coupes assez larges, fluides, qui ont été pensées pour s’adapter à toutes les morphologies. »

Nous avons testé une « petite basique » et l’avons porté tout l’été. Les motifs sont jolis (le choix est assez large). La coupe, simple, se porte facilement et la ceinture élastique s’adapte en effet aux formes de chacune. Le tissu est de qualité.

Le tissu, justement, provient de surplus de maison de couture chinés par Emma. Les jupes sont ensuite confectionnées par des couturières indépendantes (pour les commandes personnalisées) ou dans des ateliers d’insertion (pour les petites séries).

A partir de 55 euros. En vente sur le site Belle de jupe.

 

 



Nous choisissons et testons nos coups de coeur en toute liberté et sans aucune contrepartie financière.

Avis sur : Belle de jupe : les surplus des maisons de couture se transforment en jupes

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société