Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Coup de pouce médecine douce

Logo MQA

De l’air ! Savoir aérer sa maison.

L'air de nos maisons concentre bien des pollutions

De l'air !

Paru le 28 janvier 2014

Ecrit par Laure Grouas

Qui ne s’est pas promené en ville en pestant contre les automobilistes, prêt à s’extraire à tout jamais de la vie urbaine et de sa pollution ? Les fautifs : les gaz d’échappement des véhicules, les émissions des usines et des centrales énergétiques (par exemple les cheminées de centrales à charbon).

Certes, ça fait beaucoup, mais le temps passé dans les espaces clos est bien supérieur à celui passé à l’air libre (en moyenne, nous passons de 70 à 90 % de notre temps à l’intérieur, dans notre maison, au travail, à l’école, dans des voitures ou dans le métro).

Vous pensiez que l’air était plus sain dans votre logement que dans la rue ? Erreur ! L’air est plus pollué à l’intérieur qu’à l’extérieur. Pourquoi ? Parce que les polluants extérieurs rentrent, mais aussi tout bonnement à cause des matériaux de construction, des produits d’entretien, des appareils à combustion, et encore des agents biologiques, comme les pollens ou les acariens. Cliquez ici pour en savoir plus. Avec comme résultats, notamment, des pathologies du système respiratoire comme des rhinites ou des bronchites, mais aussi des maux de tête, fatigue, irritation des yeux, nausées…

Quels polluants ?

Ils sont divers et variés ! Tenez, les moisissures. Cela paraît tout bête, mais elles provoquent des allergies et des maladies respiratoires. Les encens, parfums d’intérieur ou sprays? A limiter ! Certaines substances sont cancérigènes à long terme. On connait déjà mieux les méfaits du monoxyde de carbone, résultat d’un mauvais entretien des appareils de chauffage et de production d’eau chaude, qui eux peuvent être mortels.

Alors, que faire ?

Au final, c’est plutôt simple. Au long cours, il faut entretenir les chauffe-eaux et chaudières, ainsi que les systèmes de ventilation (nettoyer régulièrement les bouches d’extraction, les filtres et les entrées d’air). Il faut aussi réduire l’utilisation de produits chimiques ménagers, et de préférence installer une VMC (ventilation mécanique contrôlée). Mais surtout, il suffit d’aérer les logements au moins 10 minutes chaque jour, même par temps froid et même avec un système de ventilation. Surtout, évidemment, si vous venez de faire la cuisine, de la peinture ou des travaux de bricolage.

Quant aux fameuses plantes vertes dépolluantes qu’un ami bien intentionné vous a sûrement déjà offert, surtout si vous êtes fumeurs, sachez qu’elles ne remplacent pas une bonne aération. Selon l’Ademe, si, en laboratoire, elles absorbent certains composants gazeux, une fois dans votre salon, elles sont bien moins efficaces…

Si vous voulez en savoir plus, nous vous conseillons de cliquer ici, vous arriverez sur un site parrainé par le ministère de la Santé et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), qui vous permet de naviguer dans chaque pièce de la maison à la découverte des polluants !

Avis sur : De l’air ! Savoir aérer sa maison.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail