Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Coup de pouce médecine douce

Logo MQA

Fabriquez votre baume de consoude pour tout « réparer »

Le baume pour sportifs, casse-cou. Et qui aide à réparer les petits bobos.

grande consoude

Paru le 18 février 2020

Ecrit par Elsa de Mqa

Est-ce que vous connaissez la grande consoude ? On l’appelle aussi oreille d’âne ou langue de vache. Son nom renvoie à la « consolidation », et son nom scientifique – Symphytum officinalis – vient du grec symphô, « union, cohésion » : tout cela parce que la plante facilite la réparation des fractures ! Plus généralement, elle permet de créer ce que l’on pourrait appeler un « baume du sportif » : entorse, foulure, torsion… En fait, elle répare tout, de l’os au cartilage en passant par la peau, et soulage donc brûlures, gerçures etc … Elle contient en effet de l’allantoïne, une substance connue pour ses propriétés cicatrisantes. D’ailleurs, on l’appelle aussi l’herbe à la coupure…

De nombreux baumes à la consoude sont vendus dans le commerce, mais si vous tentiez de fabriquer le vôtre ?

Bien sûr, vous pouvez faire macérer votre consoude dans de l’huile pendant des semaines, au chaud soleil d’été. Mais chez Mon Quotidien Autrement, on a opté pour la version simple et rapide. Après tout, en cas de pépin, on préfère pouvoir utiliser un onguent tout de go. Pour cela il vous faut :

* 20 g huile de coco bio et éthique
* 6 g cire d’abeille bio et française
* 10 g de racine de consoude bio (nous l’avons achetée ici)
* un petit pot en verre

Faites chauffer doucement votre huile dans une casserole et mettez-y la racine de consoude. Laissez chauffer 30 minutes. Filtrez le tout puis rajoutez la cire d’abeille. Rajoutez, si vous le souhaitez, 4 gouttes d’huile essentielle de votre choix (celle d’arbre à thé est anti bactérienne). Versez la préparation encore chaude dans votre pot en verre. Attendez que le tout refroidisse, et voilà !

Quelles huiles essentielles ajouter ? Deux idées :

* L’huile de Ciste ladanifère stoppe les petits saignements et favorise la cicatrisation. Donc en cas de coupures, c’est celle-là qu’il vous faut.

* L’huile de Géranium rosat est un antifongique et un antibactérien puissant. Elle est également bien utile en cas de petits saignements (et elle sent très bon).

NB : Plantez de la grande consoude dans votre jardin si vous en avez un, c’est une plante mellifère, les abeilles vous remercieront. Par ailleurs, sa richesse en potasse en fait un super engrais si vous la plantez au pied d’un arbre fruitier. Elle pousse naturellement dans toute la France, un peu moins dans le Sud.

—–

Crédit photo Une : Flickr / marthe lelièvre

Avis sur : Fabriquez votre baume de consoude pour tout « réparer »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail