Skip to Content

Haro sur les fautes d'orthographe

Si vous vous creusez toujours la tête avant d'accorder un verbe ou d'orthographier un mot, le Projet Voltaire est fait pour vous.

Des boutons en lettre, crédit flickr HollysHobbiesCrossStitch zoom

Au moment d’écrire un mail ... un doute. Personne ne l’avoue - c’est d’ailleurs un peu tabou ! - mais nous avons tous des moments d’angoisse quand nous couchons sur papier nos idées. Ce participe passé ? Accord ou pas accord ? Et que doit-on écrire : "Ils se sont fait l’écho” ou “faits l’écho”? Après tout, on dit bien "ils se sont faits tout seuls". Alors ? (La réponse est donnée plus loin dans l’article !).

Les règles, on les connaît, mais certaines sont planquées dans un coin lointain de notre cerveau.

Le Projet Voltaire, pour récupérer la bosse de l’orthographe

Les fautes d’orthographe passent mal. S’il s’agit d’une carte postale à votre grand-tante, ça va encore.. Mais une lettre de motivation pour un emploi truffée d’erreurs vous renverra tout de suite à la case départ. Vous pouvez toujours vous replonger dans votre Bescherelle. Vous pouvez aussi vous entraîner sur internet avec le Projet Voltaire. C’est une plateforme dédiée à l’orthographe, créée par des spécialistes, dont Bruno Dewaele tout simplement Champion du monde d'orthographe et professeur agrégé de lettres modernes.

La plate forme est très facile et agréable d'utilisation. Le programme fait un diagnostic de vos lacunes pour vous proposer des exercices personnalisés. Une série de questions, telles que "Fromage ou dessert ? Ce dilemme se pose à chaque repas", défilent sur votre écran. Soit vous repérez une faute et vous cliquez sur le mot qui pose problème, soit vous cliquez directement sur "il n'y a pas de fautes". Au bout de la courte séance, le logiciel fait un récapitulatif des règles que vous maîtrisez ou non, et adapte ainsi la suite du parcours. Le logiciel s'attaque aux erreurs courantes dans les communications professionnelles, et très peu aux erreurs lexicales, bien prises en compte par les correcteurs orthographiques. Il s'agit donc surtout de fautes de grammaire, mais aussi de difficultés sémantiques (exemple : censé ou sensé ?).

2,5 millions d'illettrés en France

Et il y a bien sûr des programmes de niveau : “collège”, “supérieur” et “excellence” (entre 34.9 euros et 49.9 euros), ainsi qu'une session d’entraînement gratuite si vous voulez voir ce que ça donne. Le blog du projet vaut un coup d’oeil aussi : c’est là que vous pouvez non seulement apprendre que l’on écrit : “ils se sont fait l’écho”, mais aussi l’explication de la règle ! Il existe désormais un “Certificat Voltaire”. Après un examen écrit dans l’un des 100 centres en France, vous recevrez votre certification en orthographe par courrier, mentionnant un score entre 1 et 1000.

Si certains d’entre nous sont simplement embêtés par des règles oubliées, d’autres sont sérieusement handicapés dans la vie quotidienne. En France, 7 % des adultes de 18 à 65 ans sont illettrés, soit 2,5 millions de personnes, selon une étude de l'Insee de décembre dernier. (Pour rappel, l'illettrisme ne s'applique qu'aux personnes qui ont fréquenté les écoles françaises, et pas aux étrangers non scolarisés dans le pays). En 2004, selon la même étude, ils étaient 9%.